Notre actualité

 

Un plan de modernisation de la formation professionnelle de 300 millions d’euros doit prochainement ^dtre présenté. Selon Carine Seilier, la Haut commissaire aux compétences en charge du dossier, cette réforme est un « choc de transformation ». La crise sanitaire actuelle a permis à la France de prendre conscience de son retard en termes de formations. La plupart des formations durant le premier confinement se sont faites à distance, mais le but n’est pas de basculer complètement dans le distanciel. 

Dans les priorités de ces prochains mois : moderniser les organismes de formation, valoriser l’innovation des logiciels à travers des appels à projet, mailler la France de tiers lieux (des endroits ou des prestataires et leurs stagiaires pourront accéder à des outils modernes) et définir une quinzaine de parcours de formation pilotes menant à des métiers prioritaires du plan de relance.

O vous  en reparle prochainement !

Adhérer c'est partager !